entete TVE PC

 

  • TVE - logo kiwhi by easytrip
  • TVE - Logo Altima par Maif
  • TVE - Logo SMED 13
  • TVE - Logo SMEG
  • TVE - Logo SDE 07
  • TVE - Logo SIEL Loire
  • TVE - Logo térritoire d'énergie Allier
  • TVE - Logo SIEEEN
  • TVE - Logo SDEY
  • TVE - Logo SIEIL territoire d'énergie Indre et Loire
  • TVE - Logo SIEDS
  • TVE - Logo Séolis
  • TVE - Logo Sydev
  • TVE - Logo SIDELC

Compte rendu

TVE - Moto électrique Zero Motorcycle + nissan env200

Le compte rendu du France Electrique Tour 2017

Un parcours grandiose

La 3ème édition du France Electrique Tour a réuni 20 équipages en comptant un véhicule en relai des syndicats d’énergie visités sur le parcours.

 Au-delà des objectifs de promotion de la mobilité durable, cette édition voulait amener les participants sur « les plus belles routes de France » celles qui tournent, qui montent et qui descendent.

Et effectivement, des Bouches du Rhône à la Vendée, les équipages ont découvert de superbes paysages ou sites tout le long du parcours :

-       Après l’inauguration en partenariat avec le SMED13, dès la sortie d’Aix en Provence puis à travers le Lubéron, les équipages ont vite compris la philosophie de ce Tour et ont testé pour la 1ère fois un prologue en nocturne,

-       La journée du mardi a été la plus vallonnée à travers le Gard rhodanien (étape à Bagnols/Cèze avec le SMEG30), puis les Gorges de l’Ardèche (un paysage superbe sublimé par le silence et la sérénité du véhicule électrique), le col de l’Escrinet puis une étape à Privas avec le SDEO7, un passage par la Vallée du Rhône puis la traversée du Massif du Pilat par le col de la République (1100m) et la descente vers St Just St Rambert pour une étape avec le SIEL42,

-       Le mercredi matin, direction Roanne avec de très beaux points de vue, puis une très belle traversée de l’Allier avec ses nombreux châteaux avec une étape à Dompierre/Besbre avec le SDE03, puis l’après-midi un parcours fabuleux à travers le Morvan, que beaucoup ont découvert, un arrêt à Arleuf avec le SIEEEN, avant de rejoindre Chablis et ses superbes vignobles avec le SDEY,

-       Le jeudi, un parcours de liaison à travers la campagne yonnaise jusqu’à l’exceptionnel Château de Guédelon (construction d’un château fort selon les techniques de l’époque…) puis le sud de la Sologne et ses magnifiques forêts avant une étape avec la ville au pied du Château de St Aignan, puis l’après-midi de nouveaux de très paysages de vignobles avant l’arrivée à Chinon,

-       Le vendredi matin nous a valu des images superbes dans la campagne Poitevine associant brumes et levée du soleil avant une étape à Niort avec le SIEDS/SEOLIS, puis le bouquet final de l’après-midi avec le Marais Poitevin, le massif de Mervent-Vouvent (avec un passage aux pied des remparts de la ville) et le passage d’un gué sur l’Yon avant l’arrivée finale à La Roche/Yon avec le SYDEV.

A noter que pour de courtes étapes de liaison, les équipages ont parfois utilisé des tronçons d’autoroutes sur le réseau VINCI Autoroutes.

Un vrai challenge kilométrique

Les équipages ont effectué un parcours total de près 1500 km soit des journées de 320 à 380 km. Si ce n’est pas un exploit dans l’absolu, cela démontre bien que le véhicule électrique est aujourd’hui une solution crédible qui peut sans difficulté affronter des distances conséquentes (supérieures en tout cas aux besoins journaliers de la plupart des automobilistes) et des parcours difficiles.

La démonstration de l’utilité des bornes de recharge

Ce Tour a démontré le bien-fondé du déploiement des IRVE sur le territoire national. Aujourd’hui, on a une couverture relativement bonne des bornes de maillage et il faut souligner le rôle actif des syndicats d’énergie dans ce déploiement.

Ce Tour a démontré aussi l’importance de la recharge rapide dans une logique d’itinérance. Si un véhicule se recharge le plus souvent en charge normale ou accélérée en particulier la nuit, il a besoin pour un déplacement important de faire un appoint rapidement le long du parcours. C’est exactement la situation dans laquelle se trouvaient les équipages du Tour.

Ces bornes de recharge rapide commencent à se déployer mais leur généralisation est très clairement le prochain chantier pour accompagner le développement du véhicule électrique.

Le Tour a utilisé différents réseaux de bornes de recharge rapide :

-       Les bornes des différents syndicats d’énergie,

-       Le réseau Nissan déployé avec différents partenaires,

-       Le réseau Corri-door Sodetrel sur les autoroutes,

-       Le réseau CNR lors de notre passage le long du Rhône.

L’inter-opérabilité, un sujet à approfondir

Cette inter-opérabilité progresse par rapport aux éditions précédentes et avec un nombre limité de cartes nous avons pu nous connecter aux différentes bornes. Via notre partenaire, les équipages étaient équipés de la carte Kiwhi Pass qui a permis de gérer une bonne partie des connexions.

La prochaine édition du Tour devra acter une totale inter-opérabilité.

Une moto et deux utilitaires

Sur les 20 équipages du Tour, nous avions pour la 1ère fois au départ une moto, une Zéro engagée par Citybike 69. C’est un exploit dans l’événement avec une belle démonstration de sa capacité à enfiler les kilomètres. La mobilité électrique passe aussi par les deux roues. Cette moto rechargeait sur des simples prises 220v mais on nous annonce pour l’an prochain une version chargeant en 7 kW.

Deux Nissan e-nv200 complétaient également le plateau. Un en version utilitaire qui servait d’assistance à la moto. Une belle initiative du Leaf France Café.

Le 2ème s’est faite remarquer dans sa version police municipale.

Une 3ème édition qui annonce l’avenir de la mobilité électrique

Deux événements forts ont marqué ce Tour. Tout d’abord la présence exceptionnelle de la nouvelle Nissan LEAF 40 qui a effectué sa 1ère apparition « roulante » sur le France Electrique Tour. Ce véhicule annonce une nouvelle génération de véhicules à autonomie renforcée (autour de 300 km réels). Cela va élargir les possibilités des VE et devrait contribuer à convaincre davantage d’utilisateurs.

L’autre moment porteur d’avenir, c’est l’inauguration lors du passage du Tour de la borne ultra-rapide du SIEIL37 à Ste Maure de Touraine. Cette borne est aujourd’hui dans une configuration 50 kW mais elle sera progressivement up-gradée en 100 puis 150 kW en fonction de l’évolution de la fréquentation et de l’apparition de véhicules aptes à utiliser une telle puissance. En version 150 kW, elle pourra délivrer cette puissance à un seul véhicule ou la répartir entre 2 ou 3 véhicules.

Autonomies renforcées (batteries de 40 kWh aujourd’hui mais prochainement de 60 kWh) et bornes de recharge ultra-rapide : le véhicule électrique pourra affronter toutes destinations et tous kilométrages.

A l’occasion de ce Tour, nous avons bien mesuré l’évolution de la mobilité électrique depuis 2012. Nous passons en cette fin d’année 2017 au VE 2.0.

  • TVE - Tour Véhicules Electriques
  • TVE - AVERE France
  • TVE - Logo AVEM
  • TVE - Logo green innovation
  • TVE - Logo automobile propre
  • TVE - logo radio vinci autoroutes
  • TVE - Logo auto verte
  • TVE - logo sodetrel
  • TVE - Logo Vinci Autoroutes
  • TVE - logo leaf france café